vendredi 10 mai 2019

Les AESH se mobilisent contre la loi Blanquer !

AESH, Refusons la loi Blanquer !
Mobilisons-nous !
Action intersyndicale le 15 Mai

Suite à la “concertation” ministérielle sur l’école inclusive lancée en octobre, ce projet de loi adopté en première instance à l’Assemblée et étudié mi-mai au Sénat, présage des dégradations des conditions de travail des AESH. Les pôles inclusifs (PIAL’s) prévoient la mutualisation des aides humaines et matérielles au détriment de l’aide individuelle. L’expérimentation en cours semble bien loin des objectifs vertueux annoncés par le ministère. Nous dénonçons notamment le fait que ceux-ci se traduisent par une accentuation des inégalités et par la dégradation des conditions de travail des AESH : employeurs multiples, multiplication du nombre d’élèves suivis sur des lieux différents...


Face aux propositions du Ministère, nous exigeons pour les AESH :
● une revalorisation immédiate des salaires ;
● l’arrêt immédiat de l’expérimentation et de la généralisation prévue des PIALs et le maintien des accompagnements individuels.
● le versement des indemnités REP-REP+ pour les AESH exerçant en éducation prioritaire ;
● la création d’un véritable statut de la Fonction Publique pour les AESH ; des emplois stables, pérennes et reconnus ;
● la prise en compte du travail invisible (réunions / concertation / régulation / adaptation des apprentissages) et de la pénibilité
● la possibilité d’une quotité de travail choisie à temps plein ;
● la création du nombre d’emplois nécessaire pour couvrir tous les besoins ;
● une formation professionnelle de qualité sur le temps de travail, initiale, continue, spécifique et qualifiante.

L’Intersyndicale 53 CGT Educ’Action, FNEC FP FO, FSU, SUD Education appelle à une nouvelle mobilisation 
le mercredi 15 mai.
Assemblée Générale des personnels :
14H (Locaux de la CGT : 17 rue Saint Mathurin, Laval)
Rassemblement devant la DSDEN : 16H30




Réformes Blanquer, casse de la Fonction publique : amplifions la mobilisation

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Réformes Blanquer, casse de la Fonction publique : amplifions la mobilisation

La mobilisation du 9 mai contre le projet de réforme de la Fonction publique a été une réussite.
Elle démontre la volonté farouche des personnels de défendre le service public, au diapason des revendications mises en avant par la CGT mais aussi par les gilets jaunes chaque samedi.
Ce qu’exigent la population et les fonctionnaires qui la servent, ce ne sont pas de fausses promesses de « non fermeture » de service mais bien la reconquête des territoires abandonnés par l’État avec la réouverture des services publics (écoles, hôpitaux, postes…) ce qui passe par l’embauche massive de personnels titulaires bénéficiant d’un statut et d’une rémunération garantissant leur indépendance.
Dans l’Éducation, ce 9 mai est une nouvelle étape de la mobilisation entamée le 19 mars.
La mobilisation des personnels des écoles et établissements y a été de nouveau très importante signe d’une lutte qui s’enracine.

vendredi 3 mai 2019

Destruction de la fonction publique : il est encore temps de dire NON !

Toutes et tous en grève

le 09 mai !

Pour défendre le service public

Pour défendre nos statuts

Pour défendre l’École contre la Loi Blanquer



Mobilisons nous le 9 mai, journée de grève à l’appel de toutes les fédérations du service public !

Lire le tract intersyndical éducation ici.

Lire le tract intersyndical fonction publique ici.


jeudi 25 avril 2019

Abandon du projet de loi Blanquer: des réunions publiques en Mayenne

La confiance, ça ne se décrète pas, ça se mérite !


L'éducation nationale subit de plein fouet la politique libérale et rétrograde du gouvernement Macron. Les réformes s'enchaînent à un train d'enfer, sans concertation, sans expérimentation, sans réflexion. Des réformes qui renforcent l'école du tri social !
L'intersyndicale Education 53 Sud, CGT, FSU, FO a fixé 4 réunions publiques :

29 avril, à Mayenne, 19h30, salle les Châteliers (tract et infos ici)
2 mai, à Laval, 19h45, Palindrome (tract et infos ici)
6 mai, à Château-Gontier, 19h30, salle Vauvert (tract et infos ici)
7 mai, à Craon, 19h30, salle Pantigny (tract et infos ici)


L'ensemble de ces initiatives a pour but de préparer le 9 mai : journée de mobilisation Fonction publique, afin d'en faire un moment fort.

Venez nombreux"




jeudi 18 avril 2019

Mouvement du premier degré : l'essentiel de ce qu'il faut savoir.

Mouvement du premier degré :

23 avril 2019,

début des opérations sur I-prof

Pour rappel :
Il est désormais institué un règlement départemental définissant les règles du mouvement des personnels enseignants du 1er degré à l'exception de ceux nommés à des emplois soumis à réglementation particulière.

L'administration a prévu un tutoriel pour vous aider dans votre démarche de formulation des vœux, consultable ici.


Consultez la circulaire départementale ici.

Consultez les zones géographiques de la Mayenne (annexe 1) ici.

Consultez les zones infra-départementales (annexe 2) ici.

Consultez la carte des zones infra-départementales (annexe 3) ici.

Le compte-rendu complet de la CGT Educ'53 concernant le CTSD du 27 mars 2019, sur la circulaire du mouvement, ici.

lundi 1 avril 2019

Abandon du projet de loi Blanquer : Tous ensemble le 04 avril.

La confiance, ça ne se décrète pas, ça se mérite !

 L’Éducation Nationale subit de plein fouet la politique libérale et rétrograde du gouvernement Macron. Les réformes s’enchainent à un train d’enfer, sans concertation, sans expérimentation, sans réflexion.

DES RÉFORMES QUI RENFORCENT L’ÉCOLE DU TRI SOCIAL !

Que ce soit dans le 1er ou le 2nd degré, le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer instaure une idéologie libérale à tous les étages : une École pour les élites empreinte de tri social, de sélection, d’autoritarisme, de concurrence...
Dans le premier degré par exemple, la loi Blanquer dite « école de la confiance », ouvre la possibilité de créer des établissements publics locaux d’enseignement des savoirs fondamentaux.
Ces nouveaux établissements pourraient regrouper une ou plusieurs écoles et un collège, le tout sous la direction du·ou de la principal·e du collège qui deviendrait donc le ou la supérieur·e hiérarchique de toutes les équipes. Cet article permettra aux académies de supprimer des postes de directions.
Les directions restantes deviendront adjointes des principaux·ales. De plus, cette mesure portera atteinte aux libertés pédagogiques et remettra en cause la souveraineté des conseils des maîtres et maîtresses. Elle pourrait également entraîner une mobilité contrainte des personnels entre collège et école.
Les réformes n’épargnent pas non plus le second degré. Ainsi, les réformes des lycées renforcent très fortement cette école de la sélection, aussi bien en lycées général et technologique que professionnels. En effet, la sélection à l’entrée de l’université, l’augmentation des droits d'inscription pour les étudiant·es étranger·ères, la construction d’un lycée encore plus élitiste, la destruction de l’enseignement professionnel renforcent la sélection.

Toutes ces réformes se font systématiquement contre les enseignants. Leur avis ne compte plus, leur parole ne vaut rien. Et pour se prémunir d’avance contre toute contestation ou voix dissidente, Blanquer, instaure un véritable devoir de réserve dès l’article 1 de sa loi inique, ce qui est une incroyable dérive autoritaire !

- 9h00 Assemblée Générale Maison des syndicats
Salle Benoît Frachon (CGT Educ’Action)
15 rue St Mathurin – Laval
 
- 11h30 Rassemblement à Laval Square de Boston